Qu’est ce que le tourisme responsable ?


Touristes, agents de voyages, gestionnaires d’hébergements touristiques, acteurs publics et associatifs… Le développement d’un tourisme durable ou responsable est l’affaire de tous.

Pour le visiteur, c’est une démarche personnelle qui consiste à veiller à l’impact de son déplacement et de son séjour, tant sur le plan social, économique ou environnemental. Essayer d’emprunter des modes de transport « doux », moins polluant pour se déplacer, aller à la rencontre des habitants des territoires visités, respecter les us et coutumes locales, consommer des produits locaux…

Néanmoins, pour agir de manière responsable, le touriste doit se voir proposer une offre plus durable… Or, si l’intérêt des clientèles pour un tourisme responsable est réel, peu passent à l’acte. Le manque de lisibilité de l’offre et de l’information dans ce domaine est d’ailleurs souvent pointé du doigt. Acteurs publics et privés ont cependant fait de réels efforts pour proposer des prestations touristiques durables. L’émergence de labels, marques et signes de reconnaissances respectant de nombreux critères environnementaux comme la Clef Verte, les Hôtels au Naturel, les Gîtes Panda ou l’Ecolabel Européen sont de bons exemples des progrès accomplis ces dernières années dans le secteur de l’hébergement touristique. La « Marque Parc » est également un outil intéressant pour identifier les produits, savoir-faire et prestations touristiques qui véhiculent les valeurs des Parcs naturels régionaux.

Pour faciliter l’émergence de ce tourisme responsable sur leurs territoires, les Parcs Naturels Régionaux de Provence-Alpes-Côte d’Azur ont fait du tourisme durable un axe central de leur politique de développement, notamment à travers la mise en œuvre de la Charte Européenne du Tourisme Durable dans les Espaces Protégés. Faciliter les rencontres entre touristes et habitants, inciter les professionnels du tourisme à respecter l’environnement, encourager le maintien d’un tissu économique local sont autant d’initiatives sur lesquelles ces parcs agissent.

Les Marais du Vigueirat en Camargue, L’Hôtel au Naturel le Mas de l’Oulivie dans les Alpilles, la démarche des accompagnateurs en montagne du Queyras, la valorisation des produits agricoles locaux en Luberon ou encore l’action des écogardes du Verdon sont autant d’initiatives contribuant au développement d’un tourisme durable en territoires de parcs.

En Provence-Alpes-Côte d’Azur, plus de 150 hébergements touristiques de différentes natures – hôtels, campings, villages de vacances, gîtes, chambres d’hôtes, meublés – possèdent un label ou un signe de reconnaissance en matière de gestion environnementale. Au-delà de la Clef Verte, des Hôtels au Naturel, des Gîtes Panda ou de l’Ecolabel Européen, d’autres labels sont implantés en région : Chouette Nature (pour les villages de vacances Cap France), Green Globe, les Ecogîtes, la qualification « Environnement » de Clévacances.

© Atout France