De l’autre côté de la carte postale pour un brin de lavande….


De lâautre côté de la carte postale pour un brin de lavandeâ¦.

Installée en terrasse d’un café marseillais, mon regard se pose sur les présentoirs de cartes postales. Je suis surprise de constater que, dans cette mosaïque colorée des plus beaux paysages de la région, les champs de lavande semblent occuper une place privilégiée. Il me prend alors l’envie de passer de l’autre côté de la carte postale et de mieux comprendre cette pratique agricole devenue paysage emblématique de la Provence.

Le Plateau de Valensole, site phare de la culture de la lavande, surplombe les rives de la Durance et constitue la partie Ouest du territoire du Parc naturel régional du Verdon. Cette vaste étendue est encadrée par les premiers contreforts alpins dont la porte d’entrée principale a été creusée par les grandes gorges du Verdon entre Castellane et le lac de Sainte Croix.  Au nord du Plateau, se découpent les premières cimes des grandes Alpes, encore bien enneigées en ces premiers jours de printemps. De tous temps les hommes ont mis à profit la moindre ondulation de cet océan de galets pour développer les pratiques agricoles. Autrefois, les amandiers et les champs de vignes occupaient une bonne place dans le paysage. Aujourd’hui la culture de la lavande constitue une activité dominante  pour les exploitants agricoles du Plateau. Elle vient compléter la culture des céréales dont celle du blé dur qui alimente la fabrication des pâtes ainsi que la trufficulture. En visitant l’une des distilleries qui extrait l’huile essentielle de lavande, j’apprends que la lavande fait partie de la famille des plantes à parfum aromatiques et médicinales (PPAM). Les débouchés principaux de la filière se situent dans l’industrie des cosmétiques et les produits d’entretien. L’entreprise L’Occitane,  installée sur la commune de Manosque, à deux pas du plateau de Valensole, exploite une partie de la production et diffuse l’image des champs de lavande dans le monde entier attirant ainsi de nombreux visiteurs au moment de la floraison situé au début de l’été entre fin juin et mi-juillet.

La lecture des guides botaniques m’apprend à distinguer la lavande fine du lavandin. La lavande fine, aussi appelé lavande vraie, est la plus noble des lavandes. Elle n’est pas cultivée et se récolte en petite quantité dans son milieu naturel situé entre 500 et 1 500 mètres d’altitude. Elle se distingue par 1 seul épi de fleur par tige. Le lavandin, quant à lui, est un hybride développé à partir de 2 variétés de lavande sauvage. Sa branche ramifiée à 3 épis de fleurs et bien plus volumineuse que celle de la lavande fine ce qui lui confère un rendement supérieur. Les paysages de Provence sont donc composés de champs de lavandins.

Ce voyage en Haute Provence me rappelle donc que la culture du lavandin n’a pas pour vocation unique de créer de beaux paysages et d’agrémenter des bouquets de fleurs odorants, mais constitue une économie essentielle pour la région. Au-delà des filières de l’industrie cosmétique, la lavande  fait vivre de petites exploitations familiales qui revendent leurs flacons d’huile essentielle sur les marchés locaux. Une production importante de miel de lavande s’est également adossée à l’exploitation du lavandin. Pour toutes ces raisons, si l’envie irrésistible de prélever une brassée de lavande vous prend, je vous recommande de ne couper qu’un seul brin ou, mieux, de prendre une photo. Vous participerez ainsi  à respecter le travail des hommes qui  vivent de cette pratique agricole.

Pour découvrir la lavande sous toutes ses formes, vous trouverez avec les routes de la lavande organisées par l’association de la Grande Traversée des Alpes des producteurs, des distilleries, des musées, des lieux d’expositions sans oublier les incontournables pauses gastronomiques et les célèbres fêtes de la lavande ! N’hésitez pas à aller visiter le site www.routes-lavande.com

A la Maison de produits de pays d’Allemagne-en-Provence, ouverte à l’année sauf en janvier, vous pourrez trouver des produits à base de lavande ainsi que de nombreux produits locaux. Plus d’infos au 04 92 77 40 24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>