Le bois : un fil d’Ariane pour découvrir le Queyras


Le bois : un fil d’Ariane pour découvrir le Queyras

La robe des forêts de mélèzes qui change au gré des saisons est la carte postale classique du Queyras : un paysage sublime qui appelle à la randonnée. Mais la forêt propose d’autres balades aux voyageurs, car elle raconte la vie des Queyrassins d’hier et d’aujourd’hui.

Vitrine du savoir-faire des hommes du territoire, la coopérative artisanale du Queyras, située à Château-Ville-Vieille, présente le travail des artisans du Queyras dont une douzaine d’entre eux travaille le bois : les meubles et objets sculptés sont fabriqués en pin cembro pour les parties sculptés et pin à crochets. Des meubles en bois massif vendus avec le label  « Queyras Artisanal Vrai de Tradition ». Ceux-ci sont traditionnellement décorés de rosaces sculptées à l’aide d’une gouge ou tout simplement d’un  couteau. Enfin, le Mélèze et le Pin sylvestre sont essentiellement utilisés à l’extérieur, à l’image des fustes du Queyras (grands balcons de bois caractéristiques de l’architecture traditionnelle).

Cette tradition du travail du bois débute dès le XVIIème siècle : les hivers sont longs et pour tromper l’ennui, les anciens sculptaient le bois afin de créer des meubles, des jouets… Pendant mon séjour, j’ai fait d’ailleurs une halte à Arvieux pour visiter « L’Alpin chez lui », une fabrique traditionnelle de jouets en bois, créée en 1920 pour lutter contre l’exode rural. L’entreprise toujours en activité propose une gamme en phase avec notre époque mais aussi les modèles des débuts. A découvrir absolument, un régal pour les petits (et les grands).

La filière bois est toujours très active dans le Queyras. Nombre d’artisans perpétuent la tradition tout en innovant dans des secteurs en pointe, comme la construction bois et l’énergie renouvelable. Ici le bois parle de passé et d’avenir. Venez l’écouter.

Dans le cadre du programme intégré transfrontalier « Monviso », axé autour du bois et de ses utilisations, un jeu en bois, associant différents acteurs de part et d’autre de la frontière franco-italienne, a été mis en oeuvre : le Bòsc. C’est un jeu de plateau et de territoire, inspiré du jeu du Tock, variante québécoise de nos petits chevaux. Une manière ludique, poétique et pleine de rebondissements d’évoquer la filière du bois dans le Queyras et le Val Varaïta. Il sera bientôt disponible à la Maison de l’Artisanat, sur les terrasses ensoleillées et au coin du feu dans le Queyras.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>