Au fil de l’eau, au fil du temps, cap sur le Musée de la Camargue

Aux portes d’Arles, j’aperçois la bergerie qui abrite le Musée de la Camargue. Telle une coque de bateau échoué, l’une des œuvres monumentales de Tadashi Kawamata, intitulée «  Horizons 2013 », confirme mon arrivée à bon port.

C’est au mas du Pont de Rousty que le Parc Naturel Régional de Camargue a implanté sa vitrine du territoire avec le Musée de la Camargue. Récemment rénové dans une logique de développement durable, la bergerie, sous sa charpente d’origine, propose une immersion dans le territoire avec l’exposition « Le fil de l’eau, le fil du temps en Camargue». Estelle, conservatrice, nous invite à remonter le temps entre pièces historiques et authentiques, installations interactives, ludiques, sonores et vidéos. Petits et grands peuvent ici surfer entre passé, présent et futur, loin des clichés véhiculés.

La visite m’incite à prolonger l’expérience en extérieur. C’est chose possible avec le sentier aménagé qui longe le canal jusqu’à la cabane du gardian. J’en profite pour découvrir une œuvre de Tadashi Kawamata, invitant le visiteur à s’élever pour méditer sur les enjeux du territoire.

Complétez la visite du Musée de la Camargue avec une promenade douce à travers les terres du Mas du Pont de Rousty ! Tél : 04.90.97.10.82. Elevez-vous et sortez des sentiers battus suivant le parcours des Sentiers de l’eau en Camargue pour lequel Tadashi Kawamata a réalisé des installations issues d’ateliers participatifs sur les bords du Grand Rhône à Arles et à la station de pompage de la Grande Montlong.

 ©WeGo Productions