A la rencontre de Françoise, rizicultrice en Camargue

En Camargue, la culture du riz façonne les paysages avec ses rizières inondées et ses champs couleur d’or, et elle constitue un pilier essentiel de l’économie locale. C’est pour découvrir le métier de riziculteur, relativement méconnu en France, que je suis partie à la rencontre de Françoise Rozière, juste au moment de la récolte de son riz.

Pour les riziculteurs, la fin de l’été rime avec une courte mais intense période de labeur. Après avoir observé jours après jours les pousses de riz, géré l’apport d’eau douce dans les parcelles et surveillé la qualité des grains jusqu’à maturité, c’est le temps de la récolte ! De la mi-septembre à la fin octobre, des moissonneuses-batteuses spécialement équipées pour les milieux humides récoltent le riz (« paddy ») qui est ensuite emmené dans des silos pour y être séché et stocké. Le riz de Camargue est conditionné pour l’alimentation, on le retrouve sous différentes formes : riz blanc, rouge ou  noir, riz long ou mi-long, riz à rizotto ou riz rond, riz parfumé, etc… et depuis peu, il sert de base à la fabrication de bière artisanale : la bière des gardians !

http://www.dailymotion.com/video/x188995

Situé à Albaron, entre Arles et les Saintes-Maries-de-la-Mer, la famille Rozière vous accueille toute l’année sur son exploitation et dans ses 5 gîtes pour vous faire découvrir la culture du riz, dans un environnement typiquement camarguais en bordure du Petit-Rhône. Retrouvez toutes les informations sur leur site internet www.masdelavigne.com. Vous pouvez les contacter par téléphone au 04 90 97 11 29 ou par mail à masdelavigne@free.fr